• janvier

    5

    2016
  • 1408
  • 0
Réno d’une maison  saison1E4 : Le chauffage

Réno d’une maison saison1E4 : Le chauffage

Dans les précédents articles nous avons examiné le nouvel agencement de la maison et les options retenues concernant l’isolation. Nous allons maintenant détailler les choix en matière de chauffage.

4/ Le chauffage

La maison dans son état actuel est partiellement équipée d’un système de chauffage central. En effet une chaudière à fuel a été installée en plein milieu de la cuisine avec une sortie en toiture qui traverse la chambre du premier étage. Une  cuve à fuel polyéthylène se situe dans le sous-sol, accessible uniquement par l’extérieur. Des radiateurs ont été installés dans quelques pièces, mais pas dans toutes.

 

Chaudière à fuel dans la cuisine

tuyau d'évacuation des fumées

tuyau d’évacuation des fumées

évacuation des fumées

évacuation des fumées

 

 

 

 

 

 

 

La cuisine ayant pour finalité de devenir le salon, il semble opportun de ne pas y laisser la chaudière.

La solution sera de remplacer cette chaudière par une nouvelle à condensation qui sera installée dans le sous-sol à proximité de la cuve à fuel. Un système à ventouse permettra l’évacuation en façade côté jardin. Les actuelles arrivées de fuel par l’extérieure seront supprimées. Les arrivées et retour de chauffage (AC/RC) ainsi que l’arrivée eau froide (EF) et le retour eau chaude sanitaire (ECS) passeront du sous-sol vers le salon. Les tuyauteries devront être placées dans les doublages. Des nourrices de connections seront installées et isolées à l’arrière des WC du rez-de-chaussée, dans un recoin perdu.

L’actuel circuit d’alimentation des radiateurs est en cuivre et sera utilisé à chaque fois que possible. Il se connectera à un circuit de tuyaux multicouches serti grâce à des raccords cuivre / MC qui seront soudés sur les tuyauteries cuivre. Le multicouches est un nouveau système de transport des fluides sanitaires. Il se compose d’une âme en aluminium emprisonnée entre deux couches de PER. La couche intérieure protège de la corrosion et la couche extérieure offre une protection aux UV. L’âme métallique apporte la rigidité et l’étanchéité à l’oxygène. De plus elle permet d’éviter les dilations thermiques gênantes des tubes en pur PER.

 

CHAUFFAGE CHT

Pour le dimensionnement des radiateurs, ce qui compte c’est le volume à chauffer, les conditions climatiques habituelles et le degré d’isolation du logement. Dans notre cas, la maison étant dans le sud-ouest, elle se situe en zone H2, le coefficient de perte thermique requis est de 32 W/m3. L’isolation étant bonne nous pourrions nous y limiter, mais par mesure de sécurité et par volonté de confort (en période très froide), sachant qu’une isolation du sol ne sera pas prévue, le coefficient choisi sera de 42 W/m3.

Le volume à chauffer étant de 331 m3, il nous faudra une puissance de 14 kW. Un calcul identique permet de définir la puissance nécessaire par pièce en corrigeant de son exposition, de sa finalité (+10% pour un salle de bain par exemple) et de ce qui lui est accolée (voisin par exemple).

Cet article termine ainsi la série sur la conception pour le projet. Il reste désormais à attendre que le donneur d’ordre déclenche le démarrage des travaux.

Prochain article : S2E1 Lancement des travaux

LEAVE A COMMENT

Your comment will be published within 24 hours.

© Copyright 2015 REDEC AMENAGEMENTS